Faiseuse de Fees

Conteuse d'histoires

Lorédana - Correspondance

CORRESPONDANCE

Le 21 juillet 2013, après la clôture du Festi'Piano de Marc Vella, je confiais celle qui, par la suite, prendrait le nom de Lorédana, à une charmante et brillante jeune femme, kinésiologue de métier, qui s'est ainsi retrouvé très vite sa marraine.

Le 24 juillet, venant tout juste de rentrer de Bretagne, je lui dit être très désireuse de savoir comment sa protégée s'accommode de son nouvel élément...

Je reçois alors cette réponse :

Tu veux vraiment le savoir ? Ben je vais te le dire, moi : Depuis qu'elle est chez moi (dans mon entrée) elle fait peur à à peu près tout le monde, avec son petit air arrogant et sa bouche pleine de chants silencieux. En passant devant, ma fille répète en boucle, j'aipaspeurj'aipaspeurj'aipaspeur, et moi, je fais des cauchemars.
Elle est habitée de manière si surprenante qu'elle a même changé de physionomie depuis hier, l'arrogance est tombée, et elle se radoucit. Mes copines qui passent se mettent à l'autre bout du salon loin d'elle, mais ne peuvent en détacher leur regard, fascinante qu'elle est ! Et j'ai beau leur dire "on passe à table", elles restent vissées au canapé, ayant la Belle dans le viseur.
Et elle me parle...je ne comprend pas tout, elle demande un bijou, un collier, un pendentif. M'autorises-tu à lui en mettre un, comme elle le demande ? Je pense à un collier de perles.
Mais, histoire d'être claire, pour rien au monde je ne lui demanderais de partir, tant sa force féminine, et sa puissance animale me contaminent. Cette statue, cette oeuvre, cet être étrange, qui est bien plus que ce qu'elle a l'air d'être, est une bénédiction pour moi, et pour la Terre.
Je me lève de mon ordi pour la trouver, car elle a à te parler...
"J'apprends les humains, je suis bien ici, je pense à toi" Bon, les détails, je ne suis pas assez fine dans mes perceptions pour les percevoir. Son arrogance était simplement de la méfiance, et bon sang, on peut dire qu'elle suscite le respect.
Mes clients ne sont jamais indifférents, toujours fascinés, un mélange de respect et de crainte, on ne rigole pas avec elle.
Voilà ce que j'ai à dire de cette Merveille.
Comprends pour pour t'écrire, il m'a fallu attendre un peu, cela aurait été dommage de ne parler que des cauchemars *;) Clin d’œil.
J'espère que tu te portes bien, entre ici et New York, et te souhaite un excellent voyage.
Des news, tu en auras autant que tu voudras de ta protégée,

Caroline, apprentie sirène.

Ma réponse
Envoyé le : Mercredi 24 juillet 2013 20h22
Objet : Des nouvelles de la sirène... suite

Ton message m'a laissée tout d'abord interdite - le fait est que j'étais à dix mille lieues (...) de penser qu'elle puisse être susceptible de susciter la peur. Et puis, je me suis autorisé à l'imaginer;), pourvu que la peur se révèle être une crainte révérencieuse...
Quoiqu'il en soit, ta façon d'en parler m'a enchanté; et en cela, j'en conclu que tu as des dispositions pour devenir sirène et que tu es déjà une très bonne apprentie.

Oui, les perles me semblent être le bijou adapté.
La sirène de toute évidence a des affinités avec la perle. Moi même j'adore presque autant les histoires de sirènes que celles de perles.

Quoi d'autre ? C'est drôle que tu évoques New York. Vois tu, je ne suis partie qu'en Bretagne. En revanche, j'ai reçu effectivement un appel de là-bas il y a quelques jours.
Une amie à moi, qui était sirène comme moi il y a vingt cinq ans sur le boulevard de Clichy et qui a été séduite en la découvrant en photo me disait qu'elle commençait à envisager de se l'offrir.
Tu es décidément bien connectée...

En attendant, j'ai envie de te suggérer de ne pas te contenter de l'écouter. Parle lui. Interroge la sur la raison ces cauchemars. Et demande lui de convertir tout cela en joie et en paix.
Crois moi, elle a vocation à être bienveillante
Et puis le 10 août, qu'elle soit baptisée Loréna, Lora, Lauriane, Lore ou d'un autre prénom parent ... n'hésite pas à la célébrer pour sa fête.

Merci à toi
Hélaine

Envoyé le : Mercredi 24 juillet 2013 12h55
Objet : La sirène qui nous occupe... et le reste

Bon, je redoutais un peu ta réponse, il faut bien le dire car je n'y ai pas été avec le dos de la main morte, comme le dit le grand sage Coluche, (ou Lao Tseu) mais il faut dire que je pratique assez mal le fermage de gueule. Ce qui fait peur chez elle, c'est cette puissance d'une autre nature qu'on ne connaît pas, qu'on ne comprend pas. Et cette confiance en ces même forces : on ne connaît pas ça en occident, ou si peu...
Ma fille commence sa puberté et autant te dire que la féminité, c'est le nouveau chapitre de sa vie. Quant aux copines : dans une société de mecs comme la notre... mais tu le sais mieux que quiconque.
Je vais suivre ton conseil, qui fait strictement écho à celui de mon amie Séréta : lui parler un peu de tout ça.
Cependant, en ce moment, je crée une relation unique avec :
- ma cochon d'Inde
- une autre cochon d'Inde que je garde
- un lapin,
- une chouette qui me transmets ses pensées (du coup je trouve certains insectes dodus et appétissants),
- notre lore-truc adorée,
- et mon adolescente de fille.
Et l'adaptation constante nécessaire pour communiquer à tous ces différents niveaux me perturbe passablement. Le dernier sujet de la liste n'étant pas le moindre.
Envoie donc une dromacarte à notre sirène, je la lui transmettrai, et avec les embruns.
Donne-moi donc tes commentaires, ils me régalent.
Mes amitiés à la bretonnie, et amuse-toi bien,
Caroline,supercommunicator
PS : j'y pense, elle a un petit truc du côté de la Vierge Marie, non ?
Je viens de relire ton mail : et un café chez moi, puisque rentrée tu es ???

Suite...

Envoyé le : Jeudi 25 juillet 2013 10h40
Objet : La sirène qui nous occupe... et le reste

Bonjour Caroline apprentie sirène et supercommunicator

Je ne suis pas fan des dromacartes, sans compter qu'une seirenocarte - voire éventuellement une piscicarte - serait plus adaptée. Cependant, je retiens l'idée de me manifester à elle par une attention de ce type et j'adore l'idée que mon message puisse lui être délivré avec les embruns.

Pour tout dire, que tu puisses avoir trouvé un lien entre elle et Marie ne m'étonne pas. A mon avis (qui est celui auquel j'ai le plus tendance à me référer), les sirènes concentrent l'énergie féminine (vénusienne et donc aussi mariale) comme le ferait la pleine lune. De plus, le poisson étant un emblème christique, la filiation m'apparait évidente.

Pour le café, je suis très tentée - quoique un thé me serait plus agréable (voire une bière ou un whisky selon l'heure de la journée) - mais comme j'habite un peu loin et que je ne suis pas motorisée, je te propose d'en reparler le jour où je me rendrais avec mon compagnon faire quelques courses à la coop bio ou assimilé.

Mes hommages au lapin, à la chouette et autres cochons d'Inde et pensées encourageantes à ta fille (à moins que ce ne soit le contraire ?)
Un baiser (avec embruns donc) à Lora/Lorena assortie de cette image que j'ai trouvé pour elle

Hélaine - faiseuse de Si-Reines

Envoyé le : Jeudi 25 juillet 2013 10h40
Objet : La sirène qui nous occupe... et le reste

Chère faiseuse de si reines,
Je profite de ce que ma puce est occupée à tomber amoureuse de Mac Gyver pour te répondre :
Je n'ai même pas pensé à t'en parler tellement l est évident que c'est un concentré d'énergie féminine. Je vais même préciser, l'énergie féminine brute, sans rouge à lèvres ni éventail, quasi animale, non, franchement animale. Sachant que l'eau est l'élément yin (féminin) par excellence. Il est vrai que ces derniers jours, la lune est pleine (encore passé une nuit pourrie). Par ailleurs, je vais à coup sûr susciter ton hilarité, quand je te dirai que ma petite cochon/cochonne/truie d'Inde s'appelle Vénus, que ma chouette s'appelle Lune, que Maylis, le prénom de ma fille est le nom donné à Marie dans les Landes, et que moi-même je m'appelle Caroline Marie Bernadette.
Et après tout, on n'a jamais vu ses jambes, à Marie...
Je m'informe sur le léviathan, et je te tiens au courant, car autant aller jusqu'au bout de la réflexion !
Mes hommages à ton compagnon, tu as manifestement muté de sirène à sire et reine !
Je te laisse, dans cette chaleur momifiante,
A suivre,
Dr Caroline,
Chercheuse en trucs symboliques en tout genre

Envoyé le : Jeudi 25 juillet 2013 11h35
Objet : La sirène qui nous occupe... et le reste

Tu passes quand tu veux, tu es la bienvenue chez moi.
Et Loraya, comme nom ???

Envoyé le : Samedi 27 juillet 2013 13h46
Objet : La Sirène qui nous occupe encOR...

Chère chercheuse en trucs symboliques en tout genre et marraine

Je ne suis pas sûre d'aimer Loraya pour plusieurs raisons, dont certaines ne sont pas tout à fait conscientisées et que je n'évoquerais pas ici par manque de temps...
Pour le moment, je cherche du côté de Loriane et de Loredana qui vient me rappeler mes origines (la Roumanie en l'occurence)
Une chose est sûre, le préfixe Lor(e) est incontournable. Autant pour sa charge aurifère en langue des oiseaux, que pour les lauriers qui lui sont associés.
Il semblerait par ailleurs que les Lore et autres Lora soient à l'origine des diminutifs d'Eléonore qui signifie "richesse et honneur" (el et enor) et avec laquelle je me sens de grandes affinités...

Merci pour l'invitation... Sûr que cela se fera.
Hélaine